29 mai 2016

Lettres pour Mlle Honorine (suite)

Cher PERE PEDRO,
Je viens d’apprendre l’horrible deces de melle HONORINE.Je me trouvais dans le Nord du Canada sans reseau telephonique et internet au moment des faits et c’est a retardement que je fus prevenu et partage avec tout le peuple d’Akamasoa cette lourde epreuve.Toute l’equipe de LA BRESSE (voir venue du Pere PEDRO le 1er juin 2015 a La Bresse)s’associe a votre douleur et reste sans voix devant un acte aussi ignoble.
De tout coeur avec vous.
Maurice Poirot

 

Chère Marie-Odette,

Nous sommes encore sous le choc de la disparition tragique d’Honorine .
Cette nouvelle a eu un énorme retentissement dans notre cercle d’amis qui suivent votre actualité avec nous.
Je vous envoie ces beaux témoignages reçus de quelques uns d’entre eux qui partagent votre (et notre) tristesse .
Demain dimanche ; nous serons au cours de la messe en union de prières avec vous tous .
Nous aimerions être à vos cotés pour partager votre tristesse.
Assurez bien toute l’équipe d’Akamasoa de nos pensées affectueuses .
On vous embrasse

Pierre & Marie-Françoise

 

Bonjour Pierre et Marie-Françoise,
Je viens de parcourir la Vie de cette semaine et j’y lis qu’Honorine vient d’être assassinée… cela fait résonner notre conversation de dimanche où vous nous disiez combien la situation à Madagascar était difficile.
Je suis triste et je voulais m’associer à tous les amis du Père Pedro à tous les habitants d’Akamasoa…. comment dire aux assassins qu’on voudrait qu’ils nous expliquent ce que cela leur a apporté d’enlever cette vie, leur dire  notre incompréhension,notre révolte… Honorine était du côté de la vie, de cette vie qu’elle croyait possible pour chacun, vie de dignité, de fierté, d’amour, vie féconde qui construisait, rayonnait…. Je repense au titre d’un livre écrite par Antoine Leiris qui a perdu sa femme lors des attentats du Bataclan  » Vous n’aurez pas ma haine ». Parce que l’amour est tellement meilleur pour l’homme, oui, il faut que tous les artisans de paix s’unissent, se soutiennent, relèvent le défi de la violence…..
Aux habitants d’Akamasoa, je vous charge de transmettre nos condoléances, notre « souffrance avec » , et nous prions pour qu’ils fassent face à cette nouvelle épreuve et que jamais ils ne désespèrent , que toujours ils continuent à être debout, que nous soyons à leurs côtés, qu’ils sachent qu’ils mettent de la saveur dans nos vies par leur courage et leur joie de vivre… et pas seulement dans nos crèmes brûlées avec leur délicieuse vanille.
C’est jour de tristesse aujourd’hui mais dans le ciel,l e soleil brille, Honorine…ils ont eu sa vie, ils n’auront ni sa beauté, ni l’espérance qu’elle nous donne.
Je vous embrasse et merci d’être le lien précieux avec le lointain.
Brigitte

 

Chers Pierre et Marie-Françoise,
Nous sommes atterrés et sans voix en apprenant cette triste nouvelle ; nous savions que Mlle Honorine était un des tout principaux piliers d’Akamasoa. Je comprends bien que le Père Pedro et toute son équipe sont sous le choc ! Ceci en dit long sur l’état du pays….Nous prions pour tout ce monde si dévoué à cette cause si exemplaire .
A bientôt de vos nouvelles.
Bises.
Francis Legrand

 

Bonsoir à vous deux,

D’un côté nous sommes heureux que la Kermesse vous ait permis de réunir une belle somme pour les œuvres du père Pedro. Par contre, nous sommes très touchés par le drame qui vient d’arriver à Mlle Honorine.
Pourquoi s’attaque-t-on à une personne qui ne faisait que du bien pour les plus démunis ? Nous imaginons combien le père Pedro peut être affecté.
Nous espérons que malgré cet événement Akamasoa va pouvoir continuer à apporter tout le soutien dont ont besoin tous ces hommes et ces femmes qui vivent dans la misère.
Et à vous deux, nous vous renouvelons toute notre affection ainsi qu’au père Pedro et à tous ceux qui lui sont proches.
Il nous faut prier pour que les hommes retrouvent le vrai sens de la vie, c’est à dire le respect, la fraternité et la paix.

Bon courage et à bientôt
Amitiés
Annie et Louis-Marie Bernier

 

R. Père Pedro,
Oui, c’est vraiment triste d’avoir appris la mort de Mlle Honorine. Je l’a connais très bien. On s’entende bien depuis que je faisait mon stage de régence à Vangaindrano en 1997. Elle est simple et en même temps très pieuse, courageuse, engagée etc…tous ce vous avez dit est vrai, c’est elle.
Dès que j’appris ce triste nouvel, j’ai essayé de vous téléphoner, Mlle Bao et vous même, mais vous étiez déjà occupé. Nous étions en route vers Ambovombe pour le conseil moi de mai. C’est juste ce soir qu’on a terminé le conseil.
Au nom de la Province de Madagascar, tous les confrères et  moi en personne, nous vous présentons nos condoléances a vous tous membre de l’Akamasoa, en particulier vous même et votre collaborateurs . Nous savons très bien que c’est très lourd pour nous et un grand épreuve aussi. Portons tout cela dans la prière. Nous prions son  son âme et l’avenir de l’Akamasoa.
J’espère bien que Akamasoa a quelqu’un qui prie au ciel, à coté de Jésus, c’est Melle Honorine.
Courage R. Père Pedro et continue.
Votre confrère en St. Vincent.
P. Alexandre

 

C est   avec une   grande tristesse  que je viens d’apprendre  le terrible malheur qui frappe tout les amis d’Akamasoa. Je viens moi aussi partager votre peine pour quelqu’un qui nous était  très chère à tous
je  présente toutes mes condoléances à vous et sa famille. CLAUDE   COTE

 

Marie-Odette,

Je ne vous pose pas la question : “comment allez vous?” car j’imagine la réponse…………….
Ici aussi, à Viroflay, on a du mal à réaliser ce qui s’est passé le WE dernier …………..
Je vous envoie cette photo, souvenir d’un SUPER Week End en Normandie ……………
Je vous embrasse très très fort et soyez sure que même d’ici pas une minute ne passe sans que je pense à vous .

Isabelle

 

Bonjour Père Pedro,

Nous sommes très attristés par le décès de votre collaboratrice Honorine.
Nous vous accompagnons par la pensée et la prière dans ces moments douloureux.
Nos très sincères condoléances à vous, à sa famille et à toute l’équipe d’Akamasoa.
Nous prions pour la paix de son âme.
Cordialement

Jean François DOREAU
Président de l’Association AMBOHIMAD Laval

 

Chère Madame,

Je viens d’apprendre l’assassinat dimanche de la vice-présidente d’Akamasoa, et je vous présente mes plus sincères condoléances.

Je comprends que ce doit être un moment difficile pour vous tous. Recevez toute ma sympathie et celle de ma femme en ces tristes moments.

Bien cordialement,
Marc-Emmanuel Vives

 

Cher Père Pedro
J’ai appris avec effroi et tristesse la mort d’Honorine.
Elle était l’une des lumières qui éclaire le chemin que vous tracez.
Je ne l’oublierai pas. Et je pense affectueusement à vous.
Amitiés
Thierry Saussez

 

Bonjour Marie-Odette

C’est avec stupeur et aussi avec tristesse que j’apprends le meurtre de Melle Honorine.
Mon épouse Sandra, mes enfants Grégory et Xavier, se joignent à moi, pour prier pour le repos de son âme, et marcher avec l’Association Akamasoa et le Père Pedro dans ce profond malheur.
Demandons à Dieu de nous guider afin que le ou les criminels soient attrapés et jugés.

Paix à son Âme.
Respectueusement

Mobeeboccus Mervyn
Ecologik Mada

 

Cher Père Pedro,
C’est à travers le service courriel de M. Klaus Heimer, Antananarivo, que j’ai appris de la mort de Mlle Honorine Rasomanalina, Vice-Présidente de votre Organisation Akamasoa. Pas nécessaire de vous dire combien j’en étais choqué! Des souvenirs de jadis émergeaient, quand j’ai servi de conseiller en tourisme à Madagascar, et quand nous avons partagé une période inoubliable et tant enrichissante en matière d’expériences de vie! Je me souviens de bon cœur et avec un sentiment nostalgique de l’accueil toujours chaleureux que Mlle Honorine m’a réservée à des occasions de visites faites à Akamasoa, et je me souviens également que vous avez mis tout votre espoir en Mlle Honorine, qui a su promouvoir votre cause, en vous donnant un soutien tellement précieux dans votre mission difficile mais tellement bénéfique pour les êtres humaines pauvres et pour Madagascar tout entier.
Cher Père Pedro, je ne vous ai jamais oublié, même au sein des turbulences qui se sont produites au fil des années dernières et desquelles je ne me suis pas encore pu entièrement libérées. Je vous prie donc de bien vouloir agréer mes sentiments de condoléances pour vous et pour votre équipe entière. Que Dieu vous aide et qu’Il vous bénisse très particulièrement à l’occasion de la mort de Mlle Honorine et de la perte irremplaçable dont vous tous souffrez.
Avec mes condoléances et profondes sympathies, de la part de moi et de mon épouse (qui ne vous connaît que des histoires racontées et des photos démontrées …)
Max

 

Bonjour Père Pedro,

Je suis le « zanatany » qui vous amenait des groupes il y a une dizaine d’années quand j’étais à Madagascar. Je suis en France mais je reviens régulièrement accompagner des séjours en tourisme solidaire et communautaire dans le Nord ouest, dans le Sambirano.
Dès ce matin, car je lis chaque jour la presse de mon pays de naissance sur Internet, j’ai appris l’attristante nouvelle de la disparition de votre collaboratrice. Je partage aujourd’hui votre texte bouleversant  avec tous mes contacts mais aussi, et surtout, je veux vous dire ma solidarité, mon amitié, ma certitude que son combat à vos cotés aura laissé une grande trace. Elle était l’incarnation de cette volonté que vous m’avez si souvent affirmée de voir « les Malagasy eux-mêmes participer à leur renaissance ».
Quand je vous avais demandé un jour, lors d’une discussion avec un groupe de vahiny, si vous n’étiez pas finalement « un anarchiste au service du Christ », vous aviez éclaté de rire. C’est pourtant de votre personnalité, face à des hommes d’Eglise qui méritent parfois les caricatures faites contre eux, qu’est né le formidable mouvement qui a conquis Mme Honorine.
Mon épouse, qui m’avait accompagnée une fois lors de mes visites à Akamasoa, se joint à moi pour présenter ses sincères condoléances à toute votre communauté

Delion François

 

Mademoiselle Bao,
Je viens d’avoir Njaka au téléphone. Il m’a appris la terrible nouvelle. J’en suis tout bouleversé! Je connaissais Honorine depuis plus de 15 ans. Je pense bien à vous tous qui devez être profondément choqués et attristés.
De tout cœur avec vous Mademoiselle Bao.
Bien cordialement
Marc Guillermin

 

Bonjour,

C’est avec beaucoup de tristesses que nous avons entendu cette mauvaise nouvelle du décès de Mlle Honorine.
Toute l’équipe de AIDBAT vous présente ses sincères condoléances et nous partageons votre douleur.

Aidbat Trading
Michel MORIZOT

 

Cher Père Pedro,

Nous sommes bouleversés par ce que nous venons d’apprendre au sujet de Melle Honorine dont nous nous souvenons très bien, nous vous assurons de nos prières pour vous tous à Akamasoa. Elle est sans doute maintenant auprès du Bon Dieu pour l’éternité, elle s’y est bien préparée pendant sa courte vie terrestre
Nous viendrons vous écouter à Longuenesse le 30 mai prochain

Nous vous adressons toutes nos pensées et notre plus profonde affection
Pierre et Marie-Rose (près d’Armentières)

 

Bonjour à tous,
C’est le cœur rempli de tristesse que j’écris ces mots.
Honorine comptait pour les pauvres par son humilité, son amour et sa volonté. C’est injuste, inacceptable ce qui lui est arrivé.
Mais nous sommes obligés de vivre avec cette réalité. Je m’associe à la tristesse de tout Akamasoa et de sa famille…
Tournons vers Dieu pour qu’Il nous donne toujours la force de continuer quoi qu’il arrive, de voir cette tragique séparation positivement; Honorine est un martyre pour les plus démunis et pour nous tous. Prions L’Amour et La Miséricorde pour qu’elle sera jugée uniquement sur les biens qu’elle avait fait.
Je pense fortement à vous tous dans la prière.

Léonide

 

Pédro
C’est avec beaucoup de peine que je viens d’apprendre ce terrible drame qui à frappé Honorine ,et toi et tout Akamasoa! je t’assure de mes prières fraternelles et de toutes les sœurs de Tanjombato!
Bon courage dans cette épreuve c’est une martyre !
Je suis près de toi par la prière et l’amitié ,et de tous tes collaborateurs Sœur Marie Annick

 

Très cher Père Pedro,

C’est avec émotion que j’ai appris le décès brutal de votre proche collaboratrice Mademoiselle Honorine RASOAMANALINA.
L’ensemble du personnel AIR FRANCE à Madagascar se joint à moi pour vous témoigner toute la part que nous prenons à votre deuil et vous présenter nos plus sincères condoléances.Je vous remercie de bien vouloir transmettre nos condoléances à la famille.

Frédéric BURBAN
Directeur pour Madagascar Iles Comores et Seychelles