11 mars 2017

CYCLE ENAWO SUITE

Les dégâts sont vraiment très importants. Des milliers des personnes à travers  tout le pays  ont  perdu même le peu qu’ils avaient. Leur  avoir ou patrimoine est si simple et si sobre, qu’on se demande comment on peut survire avec si peu des choses.

Hier en voyant les sinistrés, on voyait les gens  les  regards perdus et tristes mais  courageux . Nos frères et sœurs  accablés par le cyclone, ils sont fatigués  de subir tous les ans tans des souffrances  et d’épreuves dans leur vie. On voit un Peuple qui subit une pauvreté qui n’ a pas de nom.

Ceux qui sont les responsables d’un État  et du Gouvernement,  doivent   tirer ses compatriotes vers le haut et vers  la dignité. Depuis des décennies on  a fait si peu  pour leur Peuple.  A cause de cela l’indifférence gagne  le cœur de gens  et cela peut se  voir dans la vie  quotidienne et quand les catastrophes arrivent  c’est  le chaos  et le sauve qui  peut ! Tout suite les produits de premières nécessités  augmentent et ainsi les difficultés s’acharnent  contre ceux  qui souffrent  déjà  trop !

A Akamasoa nous avons compté aujourd’hui 167 familles c’est à dire 850 personnes sinistrés par l’inondation du cyclone Enawo. Ces  famille   sont resté très digne malgré qu’ils ont presque  tout perdu des ses biens et que maintenant doivent  vivre dans des  salles communautaires   avec  d’autres  familles le temps que les eaux  baissent et revenir à reconstruire leur maisons abimées .

 

 

Voici quelques photos  du village  d’ AMPASIKA – ANDRALANITRA inondé et les familles   qui cherchent secours!

Ce Peuple  souffre vraiment et  nous devons les aider !

Père Pedro