23 avril 2020

SEMAINE SAINTE INÉDITE A AKAMASOA

09 avril 2020

JEUDI SAINT

Jésus a institué l’Eucharistie au Cénacle au milieu de ses apôtres. C’est aussi le jour de la fête des prêtres qu’a la suite des apôtres ils peuvent par la grâce du Sacrement  présidé l’Eucharistie dans le monde entier et partager le Corps et le Sang du Christ au Peuple de Dieu.

Voici la célébration de Jeudi Saint dans le Gymnase de la Cité Akamasoa Andralanitra.

Malgré les mesures de sécurité que le prêtre devait célébrer seul, le Père Pedro n’a pas osé renvoyer quelques fidèles qui sont venus prier dans ce jour d’une grande importance pour un disciple de Jésus et qui se maintenaient respectueusement éloignés.

10 avril 2020

VENDREDI SAINT

Depuis des années, c’est une foule de plus de 7.000 personnes qui participent au Chemin de Croix l’après-midi du Vendredi Saint. Chaque village d’Akamasoa porte sa propre Croix.

Cette année à cause de confinement du Coronavirus une dizaine d’hommes ont accompagné le Père Pedro à porter la grande Croix à travers les villages d’Akamasoa durant les 14 stations.

Les  Chrétiens attendaient devant leurs maisons le  passage de Chemin de Croix.

Cette Croix il faut minimum 3 hommes pour la porter. Tous les ans, le Père Pedro porte la Croix à la première station. Cette station commence dans notre cimetière Akamasoa où sont enterrés plus de 4.000 personnes de notre communauté.  Et à la 12e station qui correspond à la monté au village de Manantenasoa.

En portant la Croix dans cette endroit, le Père Pedro dit se souvenir de la première fois qu’il est monté à pied cette Colline tout seul, sans être connu et sans argent, il est allé à la rencontre de la population la plus démunis et abandonnée, c’était au mois d’avril  1989.

Qui aurait imaginé que  30 ans plus tard, dans cette nouvelle Cité de l’amitié de Manantenasoa on verrait  le Pape François venir en personne visiter et foulé ce lieu de souffrance qu’aujourd’hui est devenu  la Ville des milliers d’enfants et en même temps l’Œuvre de la Divine Providence.

11 avril 2020

SAMEDI SAINT

Dans la Vigile de Pâque, le samedi Saint au soir c’est la bénédiction du feu qui est la lumière du Christ et aussi nous avions préparés 50 nouveaux baptêmes d’adultes. Toute l’Église voulait se réjouir de ces nouveaux baptisés et encore une fois, à cause du Coronavirus, ces baptêmes étaient annulés et reporter à une autre date ultérieure.

Nous avons allumé le Cierge Pascal, nous avons bénis l’eau, nous avons fait le renouvellement de vœux du baptême et nous avons chanté la gloire du Christ ressuscité en célébrant la Messe de la Résurrection.

12 avril 2020

DIMANCHE DE PÂQUE

Toujours en confinement mais la force et la grâce de la résurrection de Jésus nous ont poussé ce dimanche de Pâque au matin à aller célébrer l’eucharistie dans la cathédrale d’Akamasoa qui est notre carrière, construite avec les mains des hommes et des femmes durant 30 ans de travaille persévérant et dure.

Le Père Pedro sans aucun enfant du Cœur debout devant l’Autel en granite surélevé  au milieu de la carrière célébrait la messe de dimanche de Pâque.

Plusieurs frères et sœurs sont venu en silence et avec beaucoup d’humilité respectant toujours les normes de sécurité assit par terre à une distance de 20 , 50 et 150 mètres de l’Autel suivaient avec foi et une grande ferveur l’eucharistie de Pâque.

Dans ce lieu de travail très exigeant célébrer la résurrection du Christ et très riche en sens et en symboles.

Nous avons ressenti une joie, une sérénité et un bonheur immense, difficile de décrire avec des paroles. C’était un moment d’une intensité spirituelle forte et inoubliable.

Après la messe, pour  faire participer le Peuple de Dieu à  la fête de Pâque dans les villages d’Akamasoa, le Père Pedro est parti dans l’arrière d’une camionnette, portant très haut le Saint Sacrement, est allé bénir les parents, les jeunes et les enfants qui étaient devant leurs maisons pour recevoir la bénédiction ce jour de fête.

Durant 1 heure 10 minutes, le Père derrière cette camionnette a parcouru 14 villages d’Akamasoa, même jusqu’à les villages à côté de la décharge.  Partout on voyait la foi, la joie et la ferveur du peuple à recevoir la bénédiction de Jésus dans le Saint Sacrement devant leurs maisons en se mettant à genoux et en faisant le signe de la croix. Encore une autre expérience que les enfants et les jeunes garderont dans leurs cœurs.

19 avril 2020

DIMANCHE DE JÉSUS MISÉRICORDIEUX

Ce premier dimanche après Pâque, il est aussi très joyeux  parce que nous célébrons Jésus plein de Miséricorde envers chaque être humain.  Heureux ce qui ont conscience de cette Miséricorde de Dieu  envers toute l’Humanité.

Nous avons choisit le promontoire de la Colline de Mahatazana où il y a le statut de Sacre Cœur qui béni avec ses deux mains la Ville d’Antananarivo. Dans ce lieu, le 08 septembre dernier, le Pape François a béni des milliers d’ouvriers et depuis ce jour nous appelons ce lieu « Esplanade du Pape François ».

Ce dimanche qui a commencé avec quelques nuages, pendant la Messe le ciel s’est ouvert et devenu resplendissant, on sentait la présence de Jésus Miséricordieux au milieu d’un environnement qui nous faisait voir et sentir déjà le Royaume de Dieu sur Terre.

Combien notre Terre serrait plus heureuse si nous savions recevoir la Miséricorde de Dieu et à notre tours transmettre cette Miséricorde à nos frères et sœurs avec lesquels nous travaillons et côtoyons tous les jours. Le bonheur que Dieu nous  donne, dépend de chacun de nous s’il veut le recevoir et le vivre.

Le bonheur ne peut être réel et vivant que quand on le vit et le partage avec les autres.

Encore quelques insubordonnés de Dieu ont suivi cet eucharistie de très loin.

Un  autre dimanche qui nous a rendu la joie de vivre et de partager nos sentiments spirituelle les plus profonds malgré la pandémie de coronavirus.

La foi, l’espérance et l’amour sont plus fort que toute maladie.