3 septembre 2015

Les lieux de travail

Dès le début, le travail était la condition indispensable pour sortir de l’enfer de la rue ; cela n’a pas changé. A côté de la décharge où croupissaient des familles entières, se trouvait une colline ; cette colline aussi était devenu un dépotoir de misère, car les autorités de la capitale, depuis 1985, y avaient entassé toutes les personnes vivant dans la rue. Sous des cartons, des planches de bois, vivaient des hommes, des femmes, des enfants, cherchant leur nourriture sur les déchets débordant des bennes ; la misère cotoyait la misère.

 

Quel travail entamer avec ces personnes, lorsqu’on a rien à leur offir que son empathie, son amour et son service ? C’est la colline qui a donné ce travail : sous l’impulsion du Père, les familles se sont mises à casser la pierre de la colline, pour fabriquer des moellons et des gravillons qu’ils revendaient ensuite. Un travail dans une carrière, très dur, mais digne.Carrière

 

Cette carrière permet aujourd’hui à 720 personnes de travailler. Elles ne travaillent pas au profit de l’Association, mais pour construire leur village. En effet, les moellons, les pavés et les gravillons qu’elles cassent servent à construire les routes et les maisons des villages d’AKAMASOA. Les pauvres construisent leur ville.

 

D’autres ateliers de travail existent dans l’Association, mais c’est toujours la même philosophie qui est à l’oeuvre : ainsi l’atelier de métallique-soudure-électricité fabrique, entre autres, les poteaux en béton qui installent l’électricité dans les villages. 30 personnes y travaillent.

 

Et l’atelier de menuiserie, qui compte 26 ébénistes et forme aussi les jeunes, fabrique les lits, les meubles des maisons, ainsi que les tables-bancs des écoliers d’AKAMASOA.

 

De même, ce sont les habitants d’AKAMASOA qui sont maçons et charpentiers, au nombre de 820, et construisent les maisons pour les nouvelles familles.

 

104 personnes travaillent à entrenir les jardins, la pépinière, les arbres.

 

Au total, ce sont 3046 personnes en 2014, hommes et femmes d’AKAMASOA qui oeuvrent à construire AKAMASOA.