Author Archives: Akamasoa

KABARIN’ NY PERE PEDRO FAHATONGAVAN’NY POLISY ETO AKAMASOA ANDRALANITRA

ANDRIAMATOA MINISITRY  NY POLISY RANDRIANARISON FANOMEZANTSOA RODELLYS !

 Andro lehibe  ho an’ ity  faritra Andralanitra ity  androany   dia ny fahatongavanao  Andriamatoa Minisitra, miaraka  amin’ny  mpiara-miasa  aminao,  izay manana andraikitra  lehibe amin’ny Filaminam- bahoaka .

Efa  31 taona izahay izao, niady amin’ny fahantrana eto amin’ ity faritra malaza   sahirana be ity, izay lasa Tanàna  mahate-hotia sy madio ankehitriny no ahitanareo azy .

Asan’ Andriamanitra izany , ary ireo  Ray aman-dreny tia  zanaka , tia  ny marina,  tia  fandrosoana,  tia  soa iombonana  no monina  ato.

Nefa misy ihany koa ireo olona  tsy maty manota,  na ireo olona tsy miraharaha na inona na inona  anatin’ ny fiarahamonina. Ireo olona ireo  dia 10 isan-jaton’ ny mponina eto Andralanitra ankehitriny ary te hanjakazaka amin’ny ireo olona marina sy tia  fandrosoana.

Sarotra amiko  ny milaza  fa  faly amin’ny fahatongavan’ny Polisy amin’ ity Tanàna  ity, kanefa noho ny mbola misy olona ratsy ato, tsy tia namana , tsy tia fihavanana , tsy tia  fandrosona  ka mandrava ny fiaraha-monina, dia faly mandray anareo izahay.

 Anatrehan’ izany dia   tsy maintsy nanao  antso avo tamin’i  President- ny Repoblika  aho, hanampy anay  mba tsy  ho rava ity asa  natombok’ Andriamanitra  ity. Hamerina ny hasina  sy ny zo  maha-olona    amin ’ity faritra   Andralanitra ity, izay nijaly dia nijaly tamin’ ny andro taloha, nefa ankehitriny izao mandroso, saingy indrisy  anefa fa misy ihany ireo  olona  sy  tanora vitsivitsy tsy miraharaha ny  fiarahamonina  ka mampisy disadisa  sy fisaraham-bazana.

Koa anatrehan’ izany dia  mandray  ny Mpitandro Filaminana izahay mba  hampiova ireo olona  tsy tia soa iombonana  sy mandrava ny  Tanidrazana ireo. Satria ireo olona ireo  dia mivarotra  rongony izay  mampisy  herisetra  mihoa-pampana  amin’ny  tokantrano , amin’ny vadiny sy ny zanany sy ny fiaraha-monina .

Ankoatr’izany koa dia ny  fanolanana ny ankizivavy , ka mitady hanao “arrangement fotsiny”. Tsy ekena izany na oviana  na oviana   raha mbola mijoro  ny  Hetsika AKAMASOA  amin’ity Andralanitra ity. Ny zon’ ny ankizy  sy ny vehivavy dia  arovana hatramin’ny farany .

Ao  koa ny Toaka mahery  amidy eran’ ny  tanàna  ka mahamamo sy mampiady  olona, nefa ireo mpivarotra  dia tsy taitra amin’ izany vokatra ratsy izany . Fa  ny vola no nataony ambony sy lolohaviny, toy izay ny  soatoavina sy ny fitiava- namana  ary ny soa iombonana . Tsy mampaninona azy raha maty avy eo ilay olona na manao herisetra ao an-tokantrano.

Anatrehan’ izany dia  izahay ato amin’ny Akamasoa  amin’ny alalan’ ny Fianarana , Fanabeazana sy ny Fivavahana   ary  ny Fanatanjahan-tena dia manao izay  tratrin’ ny ainay mba  ho vonjena ny ankizy sy tanora maro an’isa  mba hianatra , mijoro ho maotina sy  manaja ny  soatoavina  Malagasy ary   mitsangana  ho olo-marina  anatin’ ny  fiarahamonina . Betsaka ireo tanora   tsy menatra ary tsy matahotra  intsony mijoro amin’ izany  fahamarinana   ankasahiana izany.

Nefa noho ireo olona ratsy ireo  manao herisetra dia   voatery  miantso anareo  Polisy  mba hanampy  an’ny Ray aman-dReny  sy ny Vahoaka te  hiasa am-pilaminana  ary te hampandroso ny  ankohonana sy ny zanaka .

Izahay eto dia manao  fanentanana  matetika, indrindra  amin’ny alalan’  ny fivorian’  ny arivo lahy , nefa izay tapaka androany  dia adino  rahampitso. Dia manjary  omaly  tsy miova ny zavatra rehetra.

Eto anatrehanao,  Mr Le Ministre,  dia milaza  izahay fa tongasoa  miara miasa   amin’ny  Vahoaka amin’ny ity faritra  Andralanitra ity ianareo Mpitandro Filaminana . 

Enga anie ny  Polisy miasa eto mba ho  marina  sy mahafoitena  amim- pahamarinana.  Efa niaraniasa tamin’ny Polisy izahay   teo aloha ka  avy eo dia  tsy nitohy  ny asa , satria tsy  nisy vokatra  sy fiovana  firy .

Ankehitriny manana   President vaovao, mavitrika sy  marina,  ary tia ny fandrosoana , ka noho izany dia  manantena  izahay  fa  hiara miasa isika  hanadio ny Tanàna  amin ‘ireo olona  tsy maty manota, mamono  sy manimba ary mandrava ny fiaraha- monina.

Ny mahazatra anay ato amin’ny Akamasoa , dia milaza ny marina mivantana  fa tsy ankolaka , ary eto aminay ny teny  filamatra  dia ” Asa  fa tsy kabary “ ,  ao koa  ny teny hafa manankery  eto  dia “ Izay tsy miasa aoka tsy hihinana”  ary “Tolona sy Fivavahana”.

Misaotra  an’ny  President  ny Repoblika ANDRY RAJOELINA  tia sy manampy ny vahoaka  madinika.

Misaotra anao  Mr Le Ministre de la Sécurité Publique , sy ny mpiara miasa aminao tonga marobe  manambara izao finiavana lehibe izao, fa hiaro ny tanàna sy ny vahoakan ’ Andralanitra  izay nijaly hatramin’ izay  ka hatramin’ izao .  Ka io fijaliana io  nahavery ny fanahin’ ny sasany ka latsaka anatin’  ny zava mahadomelina :  toaka , rongony, fanolanana, famonoana vady sy zanaka, rendra rendra isan- karazany, halatra  sy  herisetra  tsy azo lazaina.

Mino izahay  fa amin’ny Herin’ny   Fahendren’  Andriamanitra  sy  ny fahavononan’ ny Polisy sy ny  Vahoaka ato amin’ny faritra  Andralanitra  dia  hiova ho marina sy ho tsara kokoa ity Tanàna mahatehotia ity .

“Tsy misy mafy tsy laitry ny zoto “  ary “ Ny marina tsy mba maty “!

Père Pedro.

Andralanitra, faha 12 may 2020

DON DE L’AQUARELLE MADAGASCAR A AKAMASOA

Depuis le confinement nous vivons un moment d’un grand réveil de solidarité pour partager avec les familles les plus fragiles de notre société.

Cette pandémie du Coronavirus a fait ressusciter le bon côté de la personne humaine qui est d’avoir compassion de ces frères et sœurs que l’épidémie où l’injustice sociale à cloué dans la souffrance inadmissible.

Durant ces 03 dernier mois, nous assistons à un partage des produits des premières nécessité en faveur de cette couche de la population qui croupisse dans une misère difficile à expliquer.

D’une façon inattendu surgie une vague de solidarité qui embrasse toutes les classes sociales qu’on pourriez nommé « le réveil de l’esprit , le réveil de l’humain »

Grace à cet état d’esprit de générosité et du partage même les conflits sanglant ou des tribus ou des Pays se font la guerre sont entrain de diminuer, voir s’arrêter.

Nous sentons un réveil d’un nouvel humanisme où toute personne humaine est respectée dans ces droits fondamentaux et cela est en train de gagner les cœurs des hommes.

Il est permis de rêver, qu’après cette pandémie de Coronavirus il y aura un avant et un après.

Pour ceux qui sont optimistes, ils croient fermement que notre monde changera en bien.

En ce jour, nous avons reçu la Groupe Aquarelle qui est venu partager avec le peuple d’Akamasoa une aide humanitaire.

Chaque fois qu’une aide nous ai donnés avec respect et discrétion nous la recevons avec les bras ouverts.

C’était le cas de toutes les aides que nous avons reçu dernièrement.

Nous remercions très chaleureusement la Groupe Aquarelle pour ce don.

DON DE L’ÉGLISE MRES D’ANTANANARIVO A LA POPULATION DU CENTRE D’ACCUEIL MANGARIVOTRA

Nous avons reçu une importante délégation de l’Église MRES dirigé par le Pasteur FIDY qui sont venu nous apportés une aide alimentaire au Centre d’Accueil où habitent 534 personnes en permanence.

Il fait chaud au cœur de voir les Églises qui croient en Jésus Christ et qui s’entraident avec amour et fraternité.

Lors de cette visite, nous avons ressentis une joie intérieur de voir nos frères et sœurs d’une autre Église venir avec humilité et compassion à partager l’amour de Dieu avec ses semblables en apportant des aides alimentaires pour une population qui vit dans la difficulté quotidienne.

Après avoir offert cette aide alimentaire nous avons chantés ensembles et nous nous sommes bénis mutuellement.

Il y avait une entente spirituelle qui faisaient de nous tous une seule Famille de Dieu.

Qu’est-ce que c’est beau de voir des frères et sœurs baptisés de toutes les Tribus, Langue et Nations appartenir au Peuple de Dieu.

Vive le partage, vive la charité et vive la communion de frères et sœurs. 

SEMAINE SAINTE INÉDITE A AKAMASOA

09 avril 2020

JEUDI SAINT

Jésus a institué l’Eucharistie au Cénacle au milieu de ses apôtres. C’est aussi le jour de la fête des prêtres qu’a la suite des apôtres ils peuvent par la grâce du Sacrement  présidé l’Eucharistie dans le monde entier et partager le Corps et le Sang du Christ au Peuple de Dieu.

Voici la célébration de Jeudi Saint dans le Gymnase de la Cité Akamasoa Andralanitra.

Malgré les mesures de sécurité que le prêtre devait célébrer seul, le Père Pedro n’a pas osé renvoyer quelques fidèles qui sont venus prier dans ce jour d’une grande importance pour un disciple de Jésus et qui se maintenaient respectueusement éloignés.

10 avril 2020

VENDREDI SAINT

Depuis des années, c’est une foule de plus de 7.000 personnes qui participent au Chemin de Croix l’après-midi du Vendredi Saint. Chaque village d’Akamasoa porte sa propre Croix.

Cette année à cause de confinement du Coronavirus une dizaine d’hommes ont accompagné le Père Pedro à porter la grande Croix à travers les villages d’Akamasoa durant les 14 stations.

Les  Chrétiens attendaient devant leurs maisons le  passage de Chemin de Croix.

Cette Croix il faut minimum 3 hommes pour la porter. Tous les ans, le Père Pedro porte la Croix à la première station. Cette station commence dans notre cimetière Akamasoa où sont enterrés plus de 4.000 personnes de notre communauté.  Et à la 12e station qui correspond à la monté au village de Manantenasoa.

En portant la Croix dans cette endroit, le Père Pedro dit se souvenir de la première fois qu’il est monté à pied cette Colline tout seul, sans être connu et sans argent, il est allé à la rencontre de la population la plus démunis et abandonnée, c’était au mois d’avril  1989.

Qui aurait imaginé que  30 ans plus tard, dans cette nouvelle Cité de l’amitié de Manantenasoa on verrait  le Pape François venir en personne visiter et foulé ce lieu de souffrance qu’aujourd’hui est devenu  la Ville des milliers d’enfants et en même temps l’Œuvre de la Divine Providence.

11 avril 2020

SAMEDI SAINT

Dans la Vigile de Pâque, le samedi Saint au soir c’est la bénédiction du feu qui est la lumière du Christ et aussi nous avions préparés 50 nouveaux baptêmes d’adultes. Toute l’Église voulait se réjouir de ces nouveaux baptisés et encore une fois, à cause du Coronavirus, ces baptêmes étaient annulés et reporter à une autre date ultérieure.

Nous avons allumé le Cierge Pascal, nous avons bénis l’eau, nous avons fait le renouvellement de vœux du baptême et nous avons chanté la gloire du Christ ressuscité en célébrant la Messe de la Résurrection.

12 avril 2020

DIMANCHE DE PÂQUE

Toujours en confinement mais la force et la grâce de la résurrection de Jésus nous ont poussé ce dimanche de Pâque au matin à aller célébrer l’eucharistie dans la cathédrale d’Akamasoa qui est notre carrière, construite avec les mains des hommes et des femmes durant 30 ans de travaille persévérant et dure.

Le Père Pedro sans aucun enfant du Cœur debout devant l’Autel en granite surélevé  au milieu de la carrière célébrait la messe de dimanche de Pâque.

Plusieurs frères et sœurs sont venu en silence et avec beaucoup d’humilité respectant toujours les normes de sécurité assit par terre à une distance de 20 , 50 et 150 mètres de l’Autel suivaient avec foi et une grande ferveur l’eucharistie de Pâque.

Dans ce lieu de travail très exigeant célébrer la résurrection du Christ et très riche en sens et en symboles.

Nous avons ressenti une joie, une sérénité et un bonheur immense, difficile de décrire avec des paroles. C’était un moment d’une intensité spirituelle forte et inoubliable.

Après la messe, pour  faire participer le Peuple de Dieu à  la fête de Pâque dans les villages d’Akamasoa, le Père Pedro est parti dans l’arrière d’une camionnette, portant très haut le Saint Sacrement, est allé bénir les parents, les jeunes et les enfants qui étaient devant leurs maisons pour recevoir la bénédiction ce jour de fête.

Durant 1 heure 10 minutes, le Père derrière cette camionnette a parcouru 14 villages d’Akamasoa, même jusqu’à les villages à côté de la décharge.  Partout on voyait la foi, la joie et la ferveur du peuple à recevoir la bénédiction de Jésus dans le Saint Sacrement devant leurs maisons en se mettant à genoux et en faisant le signe de la croix. Encore une autre expérience que les enfants et les jeunes garderont dans leurs cœurs.

19 avril 2020

DIMANCHE DE JÉSUS MISÉRICORDIEUX

Ce premier dimanche après Pâque, il est aussi très joyeux  parce que nous célébrons Jésus plein de Miséricorde envers chaque être humain.  Heureux ce qui ont conscience de cette Miséricorde de Dieu  envers toute l’Humanité.

Nous avons choisit le promontoire de la Colline de Mahatazana où il y a le statut de Sacre Cœur qui béni avec ses deux mains la Ville d’Antananarivo. Dans ce lieu, le 08 septembre dernier, le Pape François a béni des milliers d’ouvriers et depuis ce jour nous appelons ce lieu « Esplanade du Pape François ».

Ce dimanche qui a commencé avec quelques nuages, pendant la Messe le ciel s’est ouvert et devenu resplendissant, on sentait la présence de Jésus Miséricordieux au milieu d’un environnement qui nous faisait voir et sentir déjà le Royaume de Dieu sur Terre.

Combien notre Terre serrait plus heureuse si nous savions recevoir la Miséricorde de Dieu et à notre tours transmettre cette Miséricorde à nos frères et sœurs avec lesquels nous travaillons et côtoyons tous les jours. Le bonheur que Dieu nous  donne, dépend de chacun de nous s’il veut le recevoir et le vivre.

Le bonheur ne peut être réel et vivant que quand on le vit et le partage avec les autres.

Encore quelques insubordonnés de Dieu ont suivi cet eucharistie de très loin.

Un  autre dimanche qui nous a rendu la joie de vivre et de partager nos sentiments spirituelle les plus profonds malgré la pandémie de coronavirus.

La foi, l’espérance et l’amour sont plus fort que toute maladie.

DIMANCHE DES RAMEAUX

05 avril 2020

Ce dimanche de rameaux nous l’avons vécu d’une façon très particulière.

Le Père Pedro est allé le dimanche très tôt au sommet du village de Bemasoandro où il y a une vue extraordinaire sur la ville d’Antananarivo.

Dans cet endroit, Il a fait la prière de la bénédiction de rameaux, en présence de quelques dizaines d’enfants et des parents qui respectaient la distance.

En suite, le Père en arrière  de la camionnette debout avec une barrique plein d’eau est parti bénir les familles qui attendaient devant leurs maisons avec les rameux en main.

Quand le Père aspergeait le peuple avec de l’eau bénite  on voyait une grande foie et ferveur.

Si tout ce peuple n’a pas pu se rendre en procession à L’Église à cause de la pandémie, ils étaient heureux d’être bénis en famille devant leurs maisons.

Le père a parcouru 13 villages en bénissant toutes les personnes au bord du chemin durant plus d’une heure.

A un certain moment la camionnette avec le Père Pedro, ils ont dû empreinter la Route Nationale RN2 durant 2km.

Les gens voyant le Père en chasuble liturgique, ils demandaient aussi la bénédiction de même quelques scooteurs qui suivaient la camionnette demandaient au Père en criant « bénissez-nous » !

On voit que dans ce moment de pandémie de coronavirus les gens spontanément cherchent la force, l’appui et la bénédiction de Dieu.

Puisse Le Créateur insuffler le respect, le pardon, le partage et l’amour à chaque personne humaine sur notre Terre et au retour que chaque humain puisse librement accepter ce don de Dieu.

Ensemble construisons un monde meilleur.

Bonne Semaine Sainte à tous !

L’aide de l’État Malgache par l’intermédiaire de la Ministre de l’environnement Mme BAOMIAVOTSE Vahinala Raharinirina.

Nous remercions profondément la sensibilité du Gouvernement de nous apporté cette aide très importante des produits de première nécessité durant ce confinement.

Cette aide de 10 tonnes de PPN est composée du 5 tonnes de riz, 1.000 litres d’huiles, 1 tonne de sucre et koba aina, 2,5 tonnes de lentilles, 1.000 morceaux de sel, 1.000 morceaux de savons.

A la réception de ces dons étaient présents le Député d’Avaradrano, Chef District et le Maire d’Ambohimangakely avec leurs staffs.

Cette remise des dons s’est passée dans une ambiance très respectueuse, discrète et fraternelle.

Mme la Ministre était très heureuse de venir nous encouragé dans ce lieu où le combat pour la dignité des enfants et la lutte contre la pauvreté sont quotidiens et sans trêves.

Nous avons également profité de la présence de la Ministre de l’environnement et du développement durable d’aller voir la décharge d’Andralanitra qui limite avec le village de Cité Akamasoa.

Depuis longtemps nous subissons  les effets pervers de la principale décharge de la Capitale qui en saison de pluie nous envahit avec des odeurs nauséabondes qui font vomir beaucoup d’élèves et des personnes âgées.

Pendant la saison sèche cette décharge nous envoie un dense fumé qui nous empêche de respirer normalement.

La Ministre a vu de ses propres yeux cette décharge qui est dirigé d’une manière anarchique. L’agence SAMVA qui est responsable de la récolte des ordures et du stockage est manifestement loin de faire bien son travail. On se demande : Est-ce par manque de moyens ou par indifférence ?

Cela fait 30 ans que nous souffrons ses méfaits et attendons la fermeture de cette décharge promis une dizaine de fois.

Nous continuerons à interpeler les responsables de cette décharge à tous les niveaux pour défendre la santé des milliers des personnes qui vivent aux alentours et surtout pour les 5.000 élèves qui étudient tous les jours tout près de cet endroit et ils sont les plus exposés et vulnérables.  

Cette décharge est responsable de beaucoup de maladies contagieuses et a provoqué de nombreux  décès par intoxications,  Il est temps qu’elle déménage.

ASSOCIATION FITIA

27 mars 2020

La Première Dame de Madagascar Mme MIALY RAJOELINA  nous a envoyé le vendredi après-midi 20.000 œufs pour les partager à la population d’Akamasoa.

Nous remercions de tout cœur le Président de la République et son épouse d’être engagé en première ligne dans ce combat contre le coronavirus.

Le plan social du Président Andry RAJOELINA est un geste concret de solidarité qui donne de l’espoir dans ce temps difficile à des milliers des compatriotes les plus démunies.

31 mars 2020

SOCIÉTÉ AKANJO

Nous a offert 1.800 masques confectionnées par leur entreprise pour les responsables et le peuple d’Akamasoa.

Nous remercions vivement cette Entreprise Akanjo qui déjà plusieurs fois nous a secourus et qui est toujours très sensible à notre Action Humanitaire et Sociale.

CORONAVIRUS L’INQUIÉTUDE A AKAMASOA

Vendredi  20 mars 2020, le Président de la République s’est adressé officiellement à tout le peuple de Madagascar pour annoncer que le Coronavirus est déjà présent dans le Pays par 03 personnes testées positives.

Dans cette même allocution le Président a interdit tout rassemblement des personnes, des  compétitions sportives,  a aussi décrété la fermeture de toutes les écoles.

La Conférence des Évêques de Madagascar par intermédiaire du Cardinal avait demandé aux chrétiens de ne pas se rendre à la messe le dimanche à l’Eglise mais de prier en famille dans leurs maisons.

Ainsi le Père Pedro a dû célébrer l’eucharistie à Akamasoa sans la présence physique du Peuple de Dieu. C’était vraiment étonnant et indescriptible de voir ce lieu  de prière vide quand  d’habitude est toujours plein d’enfants, de  jeunes, d’adultes et des frères et sœurs touristes de plusieurs Pays.

Le Président a encore parlé le dimanche soir 22 mars pour annoncer des nouvelles mesures restrictives pour faire barrage à la pandémie à Madagascar.

Ce même soir, il a décrété « l’état d’urgence sanitaire »  et aussi le confinement de toutes les personnes dans leurs maisons.

Cela veut dire que beaucoup de lieux de travaille seraient fermés et les ouvriers devraient rester à la maison.

La population la plus vulnérable qui est la plus nombreuse dans la Capitale a commencé à se plaindre du confinement en disant : « si nous ne travaillons pas, qu’est ce que nous allons manger ? »

Tout de suite, Le Président a créé un « plan social » pour aider cette couche de la population la plus pauvre et délaissée. La réalisation de ce plan social pourra amener des problèmes de sécurité puisque un peuple affamé est difficile à maitriser.

Il nous faudra apprendre à aider d’une façon effective dans le plus grand ordre cette population en difficulté quotidienne.

A Akamasoa, depuis 21 mars, nous nous réunissons tous les matins avec le corps médical, les éducateurs, les responsables de villages pour faire le point sur la situation parmi les familles d’Akamasoa.

Nous avons décidé à suivre toutes les mesures officielles demandées par le Président de la République pour lutter efficacement contre le virus Covid19.

Nous sentons parmi  les responsables d’Akamasoa un sentiment profond de responsabilité et une prise de conscience profonde de la gravité du moment.

Nous constatons également que des nouvelles solidarités d’entraide naissent parmi les familles.

« L’amour est inventif à l’ infini » disait Saint Vincent de Paul 

Mais  nous nous apercevons que le confinement n’est pas suivi correctement  parmi les familles les plus pauvres, puisque la lutte pour la survie est plus forte que la loi de l’État. En plus, ces familles démunies c’est elles qui ont le plus grand nombre d’enfants.

Et comment confiné tans de petits enfants à être enfermé dans des maisons de 10 à 30m2 ?

La plus grande parti de notre population vit le jour au jour. Personne ne possède un stock de nourriture dans leurs maisons.

Cette pandémie  pourra bien changer  notre manière de vivre, de pensé d’agir et de partager  dans chaque Pays, dans chaque Paroisse, dans chaque Institution, dans chaque Entreprise et dans chaque famille.

Pour des personnes qui savent réfléchir, rien ne sera plus pareils comme avant.

Depuis des années, nous voyons un peut partout un laisser aller et indifférence face aux problèmes sociaux, un manque de responsabilité dans la vie de tous les jours et une légèreté de relations humaines et tout cela  se manifestera  actuellement par une indiscipline des personnes qui veulent toujours faire à leur guise.

Cet  incivisme nous allons le subir tous ensembles mais il n’est jamais trop tard devant une pandémie  de changer, de revenir vers les valeurs du respect mutuel, du respect du bien commun et de nous donner tous ensembles la main pour vaincre cette maladie.

Pour faire face à un tel péril comme Covid19,  il faut d’abord être vrai et dire la vérité sur tous  les domaines  de la vie sociale, respecter la  transparence, chercher à tout prix l’unité et accepter  la discipline. Sans cela on ne peut pas arrêter ce fléau.

A Akamasoa avec les responsables et tout le Peuple, nous allons faire de notre mieux pour unir toutes nos forces et rester ensemble pour lutter contre cette pandémie.

Plus que jamais, la prière est une force qui nous aide à garder l’espérance pour avancer et tenir debout.

Ensemble prions les uns pour les autres.

Que Dieu nous protège et nous bénisse.

VISITE DU MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE MADAME GISÈLE RANAMPY

Mme la Ministre GISÈLE RANAMPY a visité le village d’Akamasoa Andralanitra et les femmes à l’occasion de la journée de la Femme  du  08 mars 2020.

Nous étions surpris de voir Mme La Ministre venir avec une délégation imposante de 80 membres fonctionnaires du Ministère dont la majorité étaient des femmes.

Cela prouve le grand respect vers les femmes qui travaillent durement à Akamasoa Andralanitra pour faire vivre leurs familles et que la Ministre a voulu honorer avec tout son staff.

Le Père PEDRO a accueilli la Ministre d’abord dans la salle de visiteur d’Akamasoa et en suite la Ministre est venu saluer les 3000 élèves, et les femmes qui l’attendaient dans la cour.

Les étudiants d’Akamasoa ont offert 03  danses à Mme la Ministre et toute sa suite.

Le Père PEDRO a saluer la Ministre et a manifesté la grande joie des élèves et des femmes de recevoir ses honorables visiteurs.

Le Père a aussi fait une synthèse des efforts que nous faisons Akamasoa pour que tous les enfants puissent aller à  l’école, se soigner, manger à leur faim à la cantine et les femmes qui ont un travail plus digne pour préparer un avenir meilleur à ses enfants.

Le Père Pedro a souligner ensuite la difficulté que nous avons a respirer un air nauséabonde à cause de la décharge qui est au bord de notre village.

Pendant la saison de pluie les camions d’ordures  déversent juste en face de notre école,  cela dérange enormement les enfants, les jeunes, et les corps enseignant.

Le Père a remercier les dons que la Ministre a apporté pour les enfants et les femmes d’Akamasoa.

Quand on offre un dont avec  tant de respect et de discrétion et dans un ambiance de fraternité comme celle que nous avons vécu, nous recevons ces dons avec beaucoup de joie et de bonheur.

Pour finir, la Ministre a pris la parole pour exprimer sa joie de venir saluer les femmes d’Akamasoa et les encourager à continuer leur lutte pour la dignité et l’égalité de toute femme.

Elle a constaté qu’Akamasoa en faisant étudier tous les enfants, les a arraché a la décharge ou autre fois ils trient les ordures pour survivre.

La Ministre a salué l’effort qu’Akamasoa a fait pour donner un travail à toutes les femmes autour de la décharge et ainsi aider les parents à envoyer ses enfants a l’école.

Elle a dit explicitement que le Père PEDRO et Akamasoa font le travail de l’État en faveur de la population la plus fragile et délaisser et c’est notre devoir de vous aider.

Et nous venons aujourd’hui ici à vous encourager et a continuer votre combat commencé il y a 30ans.

on sentaient que ses paroles venaient vraiment du cœur de la Ministre et qu’elle était pleine de bon volonté et de joie de voir le bonheur dans le visage de chaque enfant présent.

Cette joie manifeste que les enfants d’Akamasoa sont devenus de vrais enfants, ils peuvent étudier, jouer, et être respectés.

Cette rencontre avec la Ministre s’est finit par un chant de remerciement a Dieu de nous avoir unis dans une seule famille humain.

Voici quelques photos de cette visite pleine de  joie et de fraternité.

Rapport d’activités 2019 et Projets 2020

Cette année 2019 est une année qui restera dans les annales de l’histoire d’Akamasoa. Nous avons vécu tant de belles choses que nous remercions Dieu de nous avoir aidés et protégés.


2019 a commencé par l’arrivée au pouvoir du nouveau Président Andry Rajoelina. J’ai été personnellement invité au stade Mahamasina pour la prise de fonction officielle du nouveau président et pour son premier discours. Il s’est adressé à son Peuple et leur a dit:«Je ne fais pas de promesses, je fais un serment avec vous et je l’accomplirai». Très rapidement, il a commencé à faire des nouvelles routes et de nouveaux forages d’eau pour la Ville d’Antananarivo et pour le sud de Madagascar. Il a décidé aussi de s’attaquer concrètement à la corruption et à la forte insécurité qui règnent dans tout le pays.

Cliquez ci-dessous pour télécharger l’intégralité du rapport d’activités :

http://www.perepedro-akamasoa.net/wp-content/uploads/2020/03/Rapport-Activites-AKAMASOA-2019-VF.pdf